Actualitées

Marseille

Providencias

skatepark

Plébiscité à la fois par les clubs et les amateurs, le skate park du Palais Omnisports de Marseille est devenu un incontournable dans la région.

Vacances scolaires ou non, le skate park du palais omnisports peut se targuer d’être le rendez-vous de nombreux riders, desprofessionnels aux néophytes. Cet espace entièrement dédié aux sports urbains doit cet engouement à ses nombreux atouts.

Un espace plein d’attraits

Non content d’être l’un de plus grand skate park indoor d’Europe, le côté glisse du Pomge (Palais Omnisports Marseille grand Est) offre à ses utilisateurs un véritable terrain entièrement pensé pour eux. Accueillant à la fois skate, BMX, trottinette et roller, on y trouve quatre espaces définis, en fonction des pratiques et des niveaux. « Nous avons une partie street qui s’inspire des équipements urbains qui font parti depuis longtemps de la culture de ces sports et qui correspondent davantage aux débutants et aux plus jeunes. De l’autre côté, se trouve un bowl, réservé uniquement au roller, skate et BMX et un half pipe ou big rampe qui s’adressent aux riders qui ont plus d’expérience », décrit Florence Felgeirolle, la directrice adjointe du Pomge. 
Cette big rampe, la plus grande de la région avec ses quatre mètres de haut attire non seulement les pratiquants marseillais mais également des amateurs de Fréjus ou de Montpellier.« Nos fréquentations augmentent régulièrement depuis l’ouverture ce qui montre qu’un espace de ce type manquait en ville ». 
Complémentaire du bowl du Prado – outdoor celui-ci – le skate park du Pomge se veut aussi unespace d’apprentissage pour tous et n’hésite pas à miser aussi sur un encadrement efficace et sécurisé. 

Entre sécurité et loisirs

« Dans l’univers des sports urbains, il y a des codes et des règles tacites. On a une population dont l’âge varie beaucoup alors c’est un peu difficile de faire comprendre aux plus petits ces règles. Donc nous, les plus âgés on essaie de faire un peu plus attention », résume Steve Magro, employé du Pomge et rider BMX. 
Étant l‘un des seuls skate park à accepter les trottinettes, excepté dans le bowl car cela abîme le revêtement, le Pomge offre tout de même un créneau exclusivement réservé à la pratique du BMX« La trotinette ça plaît beaucoup, en particulier aux plus jeunes. En BMX, on est plus âgé, on va plus haut et plus vite et comme c’est une discipline qui plait, ça peut vite devenir compliqué à gérer. Avoir un créneau spécifique nous permet de nous exercer plus sereinement », souligne Steve Magro.

À la fois pro et amateur

Autre bonus unique dans la région, le bac à mousse. Cette piscine remplie de blocs de mousse se trouve au bout d’une rampe et permet de se réceptionner sans mal. « C’est très pratique lorsque l’on veut tester de nouvelles figures et s’entraîner », souligne Rémi Durand, amateur de roller qui a fait de l’espace glisse son lieu d’entraînement hebdomadaire. Ce bac attire aussi les professionnels comme Roman Abrate, champion de Roller. « Le fait que nous soyons les seuls à proposer des modules particuliers comme la big rampe nous permettent de recevoir des équipes sponsorisées, des professionnels ou encore des clubs. On essaie tout de même de garder un équilibre entre le fédéral et la pratique libre afin que tout le monde y trouve son compte », résumeFlorence Felgeirolle. 
Le 15 mars prochain, le Palais Omnisports accueillera d’ailleurs le Air Fise avant de se préparer pour les prochains championnats de skate en 2015.

Les activités de glisse urbaine

 

Les sports de glisse urbaine pratiqués au Palais Omnisports – le skateboard, le BMX, roller et la trotinette – offrent une nouvelle approche de l’espace où le rider doit s’adapter aux obstacles et aux surfaces.

Le plaisir du sport de glisse urbaine est d’évoluer librement. Après la phase d’initiation et d’acquisition, le jeune rider peut évoluer à son rythme.

 

  • Le skateboard a longtemps été utilisé comme un simple mode de déplacement. Aujourd’hui, il est devenu un véritable art d’évolution parmi les obstacles d’un espace : le skateur évolue dans un milieu urbain ou dans une infrastructure dédiée en réalisant des figures, appelées des « tricks ».
  • Le roller est né dans la rue et a diversifié ses espaces de pratique. Le park du Palais Omnisport s’adapte très bien à une pratique de découverte ou encore une pratique acrobatique avec le street, la rampe ou le bowl, sans oublier le bac à mousse pour tester de nouveaux tricks.
  • Le BMX est d’abord né pour des courses sur un parcours aménagé de bosses et de virages, le BMX a lui aussi fait sa mutation et s’est diversifié en pratiques acrobatiques, telles que le saut de bosses (dirt), les figures sur place (flat) pour enfin se pratiquer sur les park..
  • La trottinette est utilisée au départ comme simple moyen de transport dans les années 50, la trottinette est devenue une véritable pratique sportive dans les années 2000 avec l’apparition de la trottinette freestyle. Avec des figures issues du BMX telles que le backflip ou le busdriver, les riders réalisent des tricks de plus en plus spectaculaires.

 

Découvrez le lexique de la glisse urbaine >>

Le skate park en chiffres

3 500 m²
70 000 personnes/an: 1er skate park de France
Espace ouvert 7j/7 avec possibilité de location du matériel de pratique
8 classes encadrées / semaine (Ecoles primaires de la Ville)
12.5 heures de pratique hebdomadaire par les clubs marseillais de glisses urbaines (roller, skate)  pour 5 clubs concernés

Palais Omnisports de Marseille Grand Est 
Espace Glisse
12 Boulevard Fernand Bonnefoy – 10e
04 91 16 52 70

Comment(0)