Actualitées

Marseille

Providencias

Picasso, Magritte, Warhol…

Une centaine d’artistes investissent la Vieille Charité, du 21 février au 22 juin, pour l’exposition-phare de 2014.

Quatre-vingt-dix-sept artistes,  un ensemble decent cinquante oeuvres, peintures, sculptures, photographies sont réunis, à la Vieille Charité, dans une exposition qui a pour thème transversalla représentation de la figure humaine dans l’art moderne et contemporain.

Son parcours élabore une traversée du regardqui part des visages mêlés dans la foule, dans l’espace extérieur de la société, jusqu’aux visages pris dans l’intimité et enfin étudie le fonctionnement mental de l’individu. Le découpage s’organise en trois séquences, entrois univers, trois sphères de la représentation de l’individu.

Cette exposition est organisée par la Ville de Marseille /Centre de la Vieille Charité et la Réunion des musées nationaux- Grand Palais (Paris)

En regard de cette exposition, le Musée d’Archéologie Méditerranéenne invite le visiteur au(x) début(s) de l’Histoire. « Visages … au commencement » atteste du regard porté par les modernes sur les anciens. Des idoles cycladiques aux marbres classiques, ce sont plus de 40œuvres antiques qui se dévoilent ici.

 

La représentation de la figure humaine : sujet éternel de la peinture

visages
La représentation de la figure humaine a considérablementévolué depuis la Renaissance et emprunte des chemins nouveaux au début du XXe siècle. Elle se libère des codes picturaux des siècles précédents et dépasse les lois de l’apparence pour privilégier l’expression de la subjectivitéet tenter de saisir et rendre compte du fonctionnement de la pensée humaine lié aux mutations contemporaines.

Le sujet apparaît souvent en décalage avec son environnement et par là-même, empreint d’une certaineétrangeté. Ces métamorphoses ne sont pas sans conséquences sur la représentation picturale de l’individu et de nouvelles questions se posent qui font émerger unenouvelle position de l’homme, étranger au monde qui l’entoure, tout autant qu’à lui-même.

Nombre d’artistes, de Picasso à Warhol, ont exploré ces questions plus actuelles que jamais. Ils s’attachent à exprimer l’inquiétude, l’interrogation(Bacon, Artaud), le déplacementla présence dans l’absencele sujet face à un impossibleau bord de l’effacement (Giacometti) mais aussi, le rêve, le fantasmela force du désir (Magritte, Ernst), les mystères de l’inconscientla traversée du miroir.

Scènes urbaines, scènes de café, de cinéma, d’intérieur, portraits et autoportraits, figures fondues dans un paysage, visages dans la foule, révèlent un décalage, font énigme. Les figures torturées de Bacon, les traversées du miroir de Magritte, l’inexorable marche vers leur destin des personnages de Giacometti, les visages immobiles de Streuli, les portraits inexpressifs et absents de Katz, sont autant de réponses artistiques possibles aux interrogations contemporaines.

Après le succès de Marseille Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture qui a séduitplus de 6 millions de visiteurs, cette exposition s’inscrit dans le prolongement de ce nouvel élan culturel qui souffle sur la cité phocéenne.

Illustrations : © Picasso – Femme au miroir et Jean Hélion « L’homme à la face rouge »

Centre de la Vieille Charité – 2 rue de la Charité, 2e
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermé le lundi et le 1er mai 
­ (sauf lundi de Pâques et lundi de Pentecôte)
Tarif* : 10 euros, réduit : 8 euros
*Billet incluant la visite­ des expositions Visage(s), Visages Au commencement, les collections du musée d’Archéologie méditerranéenne et du musée d’Arts africains, océaniens, amérindiens.

Renseignements pratiques 

Comment(0)